Que Manger Pour Maigrir

Que Manger Pour Maigrir

Tachez donc, mon reverend Pere, de faire ma paix avec les saintes Intelligences, et de me bien mettre dans leurs esprits; car autrement je craindrois fort qu'il me laissent longtemps bruler en purgatoire pour se venger. Et cela m'oppresse de sentir partout alentour des existences bornees et enclosesauxquelles devaient ressembler beaucoup, avec seulement un peu d'apparat et de grandeur patriarcale, les existences maigrir des joues mes ancetres d'ici. Dans les circonstances ordinaires, on peut passer au milieu d'un troupeau d'elephants aussi impunement qu'au milieu d'un troupeau de boeufs; ils ne deviennent dangereux que lorsqu'ils sont attaques ou blesses.

Elevee d'abord dans un couvent, Louise de Stolberg fut bientot chanoinesse comme ses soeurs, et chanoinesse de l'abbaye de Sainte-Vandru, dont la superieure etait la princesse de Lorraine Anne-Charlotte, soeur de l'empereur d'Allemagne Francois Ier, belle-soeur de l'imperatrice Marie-Therese. Dans Axul, l'abbesse parlera de l'enfer comme Villiers aurait pu parler de l'hegelianisme, dont vers la fin il enseignait les deceptions, apres en avoir accepte, d'abord, les larges certitudes: C'en est fait!

Vous avez assez vecu jusqu'aujourd'hui dans les regions superieures de la societe; descendez dans les classes inferieures; c'est la, croyez-moi, que sont les grandes douleurs, les grandes miseres, les grands crimes, mais aussi les grands devouements et les grandes vertus. On pretend aussi qu'il a la sagacite, de meme que les Hottentots et les Cafres, de suivre l'oiseau nomme indicateur, qui conduit les personnes qui vont a sa piste aux nids des abeilles, poses dans le creux des arbres.

La nuit et le jour, l'avoine et le son, les bons et les mauvais chemins, une bonne ecurie ou la voute des cieux, tout est egal pour Klepper; si j'avais pu gagner la porte de Peronne, et arriver a l'endroit ou je l'ai laisse, je n'en serais pas ou j'en suis. Raynouard et Fauriel une sorte de comparaison qui doit naturellement m'etre defavorable; cependant, j'oserai dire ici que ce passage d'un poete de la fin du XIIIeme siecle ne prejuge aucunement la question de l'anteriorite des poetes hispano-provencaux sur les poetes francois.

Va-t'en donc a la recherche, a la poursuite du neant; moi je me consolerai de ton depart avec la certitude d'etre, en depit des erreurs d'autrui et des miennes propres, a la recherche et a la poursuite de quelque chose de bon et de vrai. Dans la region qui forme aujourd'hui la Belgique, habitaient les Morins et les Menapes de Flandre et Brabant, qu'on dit Gaulois, les Nerviens de Hainaut et les Eburons ou Tongres de Hesbaye, quelques Trevires des Ardennes, tous ceux-ci a moitie germains.

Partout, dans l'ombre grise de la rue, dans les tenebres plus opaques de la chambre, dans le feuillage leger des mimosas, il voyait luire comme a travers les trous d'un loup de velours les deux grands yeux verts ensorceleurs, pleins d'ironie et pleins de promesse.